Master Management des entreprises sociales

Contexte et objectifs

HEC-ULg innove dans le paysage universitaire francophone en proposant, depuis l’année académique 2010-2011, dans son programme de Master en sciences de gestion, une finalité spécialisée en « Management des entreprises sociales ».

Téléchargez la brochure

Les entreprises sociales constituent une forme innovante d'entreprise, qui entend réconcilier l'économique, le social et l'environnement. Tout en recherchant l’efficacité, elles accordent la priorité aux objectifs sociétaux qu'elles poursuivent. Ces organisations mènent des activités dans des domaines très variés : le commerce équitable, la finance éthique et solidaire, le recyclage des déchets, la production d’énergie verte, les services aux personnes, l’insertion et la formation professionnelle, la création culturelle, la coopération au développement, l’aide humanitaire, etc.

A côté de ces entreprises « alternatives », de plus en plus d’entreprises dites « classiques » souhaitent également intégrer cette dynamique dans leur gestion quotidienne. Concilier les objectifs économiques, sociaux et écologiques est aujourd’hui devenu un véritable enjeu auquel s’attaquent les initiatives que l’on peut qualifier d’entrepreneuriat social. Cet entrepreneuriat vise à mobiliser des compétences et des talents individuels au sein d'un projet à responsabilité sociétale.

L’intérêt que suscite l’entrepreneuriat social correspond à des tendances de fond dans nos sociétés :

  • Les perceptions des citoyens : Les excès d’une économie visant à tout prix le plus grand profit à court terme amènent de plus en plus de monde à s’interroger sur la légitimité de telles logiques et sur les possibilités de combiner autrement dynamisme économique et enjeux de société;
  • L’évolution du comportement des entreprises : Dans un tel contexte, un nombre croissant d’entreprises se veulent désormais engagées dans le développement durable et mettent en œuvre des pratiques de responsabilité sociétale (RSE);
  • Les attentes des consommateurs : Le choix des consommateurs se portent  de plus en plus sur des produits et services qui intègrent une dimension éthique, sociale ou environnementale;
  • Les aspirations des étudiants : De nombreux jeunes aspirent à « travailler autrement » et réfléchissent en ce sens à leurs études et à leur avenir professionnel. Le besoin de se sentir utile à d’autres ou à la société, l’envie de garder centrales certaines valeurs personnelles, la découverte de la pertinence économique d’organisations autrefois vues comme seulement « sociales », tous ces facteurs tendent à façonner une nouvelle génération d’étudiants qui veulent allier « des compétences et du sens ».

L’intérêt grandissant voué à l’entrepreneuriat social et, au cœur de ce mouvement, l’importance économique croissante des entreprises sociales (près de 10% de l'emploi salarié en Belgique et un taux d'accroissement de l'emploi 2,5 fois supérieur au reste de l'économie) justifient que ce courant économique novateur soit étudié dans les écoles de gestion et qu'une partie des étudiants soient outillés pour agir dans – ou en relation avec – cette dynamique entrepreneuriale.

A l’étranger, la plupart des grandes écoles de gestion proposent désormais des programmes de formation sur le management des entreprises sociales (Harvard Business School, Oxford-Saïd Business School, Cambridge-Judge Business School, Duke-Fuqua Business School, HEC-Paris, ESSEC-Paris). HEC-ULg est aujourd’hui la seule école de gestion belge à proposer ce type de programme.

La filière « Management des entreprises sociales » offre aux étudiants en sciences de gestion la possibilité d’acquérir les compétences transversales à toutes les filières du Master en sciences de gestion (tronc commun) tout en favorisant, dans leur parcours de formation, le développement de compétences spécifiques à l’entrepreneuriat social et une meilleure prise en compte des aspects sociaux, éthiques et environnementaux au cœur même de l'activité économique (cours spécifiques, stage, mémoire).

La filière  « Management des entreprises sociales» apporte dès lors aux étudiants :

  • Une capacité d’analyse et de gestion : savoir gérer les grandes fonctions de l’entreprise, comprendre les diverses formes d'organisations économiques, leurs rôles et leurs spécificités, analyser et anticiper les enjeux de société;
  • Un bagage opérationnel : connaître l’environnement (économique, politique, juridique) dans lequel évoluent les entreprises (niveau régional, national et européen), apprendre les pratiques managériales de l’entrepreneuriat social, maîtriser les outils adaptés à l’intégration de préoccupations sociales et environnementales;
  • Un réseau relationnel : rencontrer les principaux acteurs de l’entrepreneuriat social en Belgique, entrer en contact avec des expériences similaires en Europe et dans le reste du monde;
  • Un contexte stimulant pour l’ébauche de projets d’entrepreneuriat social et le développement de pratiques de gestion inspirées de la responsabilité sociétale;
  • Un accompagnement pédagogique intensif, axé sur le développement progressif de l’autonomie de l’étudiant.
Télécharger la brochure
Sowecsom Tour 2014